Dire et écrire la sexualité des femmes. Entre désir et contestation des normes

FRANCESCA CAIAZZO (UNIVERSITÉ PARIS 8 — VINCENNES-SAINT-DENIS)

DOI: 10.17457/RIL/13_2019.CAI     Téléchargez le PDF

FR À travers l’étude de plusieurs œuvres littéraires ayant été publiées par des femmes entre 1990 et 2015, nous nous proposons d’étudier les représentations de la sexualité ainsi que leur potentiel politique. Une analyse de romans « à succès » en Europe nous permet d’identifier la tendance générale qualifiée d’« érotisme au féminin » et les motifs qui la caractériseraient, tout en essayant de problématiser la distinction entre représentation érotique et représentation pornographique. Nous nous concentrons ensuite sur trois romans français, Baise-moi de Virginie Despentes, Se perdre d’Annie Ernaux et Clèves de Marie Darrieussecq, qui interro- gent la place du désir et de la jouissance des femmes dans l’écriture, qui critiquent la posture dominante de l’homme-désirant et de la femme-désirée en opérant un renversement des rôles sexués.

Mots-clés: théorie de la sexualité, littérature érotique, littérature pornographique, désir, femmes

EN The author studies the representations of sexuality and their political potential by analysing several literary writings which have been published be- tween 1990 and 2015. An analysis of “popular” novels in Europe allows for an identification of a general trend, named “female eroticism”, and of the patterns which characterize it, while trying to question the distinction made between erotic and pornographic representation. The author focuses then on three French novels, Virginie Despentes Baise-moi/Rape me, Annie Ernaux’s Se perdre and Marie Dar- rieussecq’s Clèves, which challenge the place within writing of female desire and pleasure and the dominant standpoint of the desiring-man and of the desired- woman by reversing sexual roles.

Keywords: theory of sexuality, erotic literature, pornographic literature, desire, women